Archives par mot-clé : réflexivité

Manifeste Révoluscience – Pour une médiation scientifique auto-critique, responsable et émancipatrice

Aux acteurs de la science et de sa communication
Lancement du Manifeste Révoluscience – www.revoluscience.eu

Madame, Monsieur,

Si l’impact de la communication publique de la science sur les relations entre science et société ne fait guère débat, moins consensuelle est l’idée selon laquelle il arrive qu’elle attise les conflits qu’elle prétend résoudre, creuse le fossé qu’elle se donne pour mission de combler, voire entretienne une vision de la science idéalisée, dogmatique ou impérialiste.

Qui plus est, à un moment où la recherche publique et la culture scientifique reçoivent indépendamment l’injonction de se restructurer, le risque est grand de voir la médiation scientifique instrumentalisée par une idéologie du progrès scientiste et technophile, et de la voir perdre sa dimension culturelle au profit d’une simple mission d’information et de légitimation des politiques de recherche à venir.

C’est pourquoi il a semblé nécessaire à un groupe d’associations de réfléchir aux fondements d’une médiation scientifique qui puisse être à la fois autocritique, responsable et émancipatrice, pour ses destinataires comme pour ses acteurs.

Réunies au sein du Collectif Révoluscience, elles lancent aujourd’hui un manifeste destiné à interroger les discours, les pratiques, les finalités, voire les principes mêmes de ce grand ensemble d’actions menées en France sous l’étendard de la culture scientifique.

Chaque lundi et durant tout l’été, une nouvelle série de propositions sera diffusée sur le site du manifeste : www.revoluscience.eu

Il vous y sera proposé de : 1/ soutenir l’initiative du collectif Révoluscience, 2/ commenter les propositions du manifeste et 3/ contribuer en ligne à son enrichissement en vue de l’élaboration d’une version définitive et officielle qui sera validée par un colloque au cours de l’année 2011.

Les quatre propositions de la rubrique Objectifs et pratiques sont déjà en ligne ; nous vous invitons à les découvrir et à diffuser ce message à vos contacts.

Dans cette perspective et espérant pouvoir compter sur votre collaboration, nous vous souhaitons un bel été et vous adressons nos plus sincères salutations.

Le Collectif Révoluscience.

La situation d’entretien et le rapport au terrain

Référence de départ :

Agnès D’arripe, « Construction d’un dispositif méthodologique et de ses outils: savoir commun et savoir scientifique, de l’induction aux hypothèses », Etudes de communication 2009/1 n°32, p.97-108.

La lecture de l’article d’Agnès D’arripe pose notamment la question du lien entre les modalités de l’entretien, tel qu’il est mené par le chercheur face à l’enquêté, et le type de discours construit par l’enquêté dans cette situation.

Dans le travail présenté dans l’article, l’un des objets de recherche d’Agnès D’arripe est la méta-communication.

D’arripe, 2009 – Page 5 :

« Au-delà de ces codes communicationnels souvent implicites, nous nous pencherons sur la manière dont les acteurs méta-communiquent sur leurs actions et leurs comportements. Dans ce cadre, nous ferons appel aux théories de L. Boltanski et L. Thévenot pour tenter de comprendre les logiques d’action mises en place et la manière dont les acteurs justifient leurs actes. Pour ces auteurs, les acteurs vont justifier leurs actions de diverses manières selon les circonstances. […] Les moments où s’exprimera la justification seront ceux de remise en cause et de critique. C’est dans ces moments que la réflexivité se déploiera et que les acteurs réfléchiront sur le sens qu’ils donnent à leurs pratiques. […] Nous tenterons d’approcher cette méta-communication de deux manières différentes. Tout d’abord, à travers les moments où, durant les ateliers de recherche, les acteurs disent des choses de ce qu’ils font . Ensuite nous désirons aller plus loin en suscitant également cette méta-communication via une méthode particulière, celle de l’analyse de groupe […]».

Ainsi, lorsque l’objet de la recherche est le discours qu’élaborent les acteurs sur eux-mêmes, sur leurs propres pratiques, comment construire sur le terrain les conditions pour que celui-ci puisse être mis en œuvre ?

Il s’agit bien de saisir les moments du discours où se développe une certaine réflexivité.

Et quel est le sens ou l’effet de la mise en place par le chercheur d’une situation où l’enquêté produit un discours qu’il n’aurait pas été amené à produire seul ?

Continuer la lecture de La situation d’entretien et le rapport au terrain

Le discours sur la pratique de recherche et sur la science chez les doctorants en biologie expérimentale

Le poster support de ma présentation aux Doctoriales de Genève le 11 juin 2010.

La version pdf plus facilement lisible est en pièce jointe de ce billet : Poster_Doctoriales3

Continuer la lecture de Le discours sur la pratique de recherche et sur la science chez les doctorants en biologie expérimentale

La vulgarisation scientifique : une mode ? une nécessité ? une illusion ?

Qu’est-ce que la vulgarisation scientifique ? Quels en sont les objectifs, les fonctions et les enjeux ? Qui en sont les acteurs, les publics ? Comment la médiation des sciences peut-elle s’insérer dans la problématique des relations science-société ? Avec à chaque fois, tel un exercice de style, une tentative de réponse à la question initiale : la vulgarisation scientifique est-ce finalement une mode, une nécessité ou encore une illusion ?

Retrouver les enregistrements des conférences :

Les sciences à l’âge des publics, Gérard Wormser, philosophe, chargé de mission Science et société à l’ENS-Lsh
La vulgarisation : les modèles et les publics, Joëlle Le Marec, professeur en Sciences de l’information et de la communication, Directrice du laboratoire C2So
Communication scientifique et réflexivité, Baudouin Jurdant, professeur en Sciences de l’information et de la communication, université Paris Diderot

Cycle de conférence transdisciplinaire organisé à l’ENS de Lyon avec le laboratoire C2So (Culture, Communication & Société) et le groupe Traces, en 2008-2009

De sciences en sciences…

Un point de départ : questionner ma discipline d’origine, la biologie moléculaire et cellulaire.
Qui m’emmènera bien plus loin, aux croisements de l’histoire, de l’épistémologie, de la philosophie et de la sociologie des sciences… avec toujours au centre la question des relations entre sciences et société.
Pour une approche réflexive de la science, où communication scientifique, notamment via la vulgarisation, et culture scientifique auront certainement un place de choix.

Hypothèses, plateforme de carnets de recherches.