Faire l’expérience des conférences augmentées : un jeu de rôle lors d’un live-tweet ? | Rencontres Jeunes CNRS – samedi 27 octobre

Les 26, 27 et 28 octobre auront lieu les rencontres CNRS Jeunes « Sciences et Citoyens » réunissant 450 jeunes européens de 18 à 25 ans, à Poitiers.

J’ai été invitée pour expérimenter le samedi un live-tweet (ou LT – voir plus bas si ce terme vous intrigue) avec les participants, et notamment les chercheurs, présents lors de ces rencontres. Nous « live-tweeterons » en particulier l’atelier de Béatrice Korc, intitulé « l’homme augmenté : demain les post-humains ? ».

Le dimanche matin, à la fin des rencontres, j’interviendrai afin de revenir sur l’expérience et pour discuter avec les jeunes des potentialités et des questions que soulèvent la pratique du live-tweet lors de conférences comme celles auxquelles ils ont assisté.

Après avoir parcouru en quelques lignes les intérêts possibles de l’utilisation de Twitter dans un contexte de rencontres scientifiques, je propose dans ce billet, à celles et ceux qui le souhaitent, de participer à une expérience collective le samedi 27 octobre, matin (horaire précisés rapidement) sous la forme d’un « live-tweet – jeu de rôle » (si vous connaissez déjà tout du live-tweet, vous pouvez allez à la présentation de l’expérience directement).

Et si vous êtes intéressés par l’expérience du « live-tweet – jeu de rôle », n’hésitez pas à le dire en commentaire ou en me contactant sur Twitter (@Infusoir)

L’enjeu : faire appréhender aux jeunes présents à Poitiers ce week-end, par une démonstration « jouée » de live-tweet, que la posture que l’on choisit d’adopter lors d’un LT sur Twitter peut être multiple et que c’est justement la multiplicité des postures réunies lors d’un évènement qui peut augmenter de manière très riche une conférence, comme celles auxquelles ils auront assisté les jours précédents.

Qu’est-ce qu’un live-tweet ?

Ce qui se passe sur place

Dans cette courte description du live-tweet sur le site NetPublic, intitulée « Live-tweet, mode d’emploi », on souligne les formes particulières d’utilisations et trois principales fonctions :

  • Formes d’utilisations possibles du live-tweet :

–  « être diffusé sur écran durant l’événement » (ponctuellement ou en continu) ;

–  ou à l’inverse n’être consulté que par les participants ayant accès à internet, sur ordinateur ou smartphone, qu’ils aient un compte Twitter ou non ;

– on peut également envisager l’intégration ou la non-articulation du contenu des tweets à l’évènement (par exemple la conférence ou le cours lui-même), selon que celui-ci est pensé par les organisateurs de manière plus ou moins collaborative ou interactive, en temps réel.

  • Trois fonctions notées par ce site :

– « relayer les propos tenus par des intervenants et participants (conférences, débats, salons, barcamps, émissions de télévision, dispositifs participatifs, formations ou modes d’apprentissage…) en les partageant sur Twitter (via ordinateurs traditionnels et outils mobiles) » ;

–  « échanger avec des participants à distance » – dans les faits, le live-tweet permet souvent aussi de créer du lien entre les personnes présentes physiquement à l’évènement ;

–  « capitaliser les questions, avis, compléments d’information et de les agréger a posteriori dans un fichier-document récapitulatif »

Et dans la mesure où l’idée est de donner à de nouveaux utilisateurs des idées et des envies quant aux potentialités du live-tweet, c’est là qu’il serait intéressant d’expliciter un peu à mon sens :

  • sur quoi peuvent porter les questions, les avis, les compléments d’informations ?
  • quelles formes peuvent prendre en particulier les compléments d’information ? Tweet de 140 caractère, tweet augmenté d’un lien ? Et de quel type de lien, c’est-à-dire pointant vers quels types de contenus ?
  • quelles sont les postures possibles des participants au live-tweet vis-à-vis du conférencier et de son propos ?

Rapport au sujet : curieux, sceptiques, critiques, enthousiastes inconditionnels, etc.

Statut vis-à-vis du conférencier : public cible, collègues spécialistes, professionnels du sujet dans un autre domaine (autre discipline, autre métier), »troll« , etc.

Rapport au discours du conférencier :

relais mot pour mot / compte-rendu en construction, 140 caractères par 140 caractères (« la scripto-diffusion« ) ; sélection/synthèse du propos ; positionnement et commentaires (« back-channeling« ) ; questions adressées au conférencier, réactions personnelles aux propos (humour, témoignage, engagement, etc.) ; apports de compléments en lien avec l’intervention ou « documentation additionnelle » (sites internet cités, annonces d’autres évènements, lien vers des articles, des supports en ligne, etc) ; mise en relation avec des contenus ou des personnes concernées par le propos tenus, etc.

Types de tweet : tweets écrits, tweets écrits augmentés, tweets illustrés, tweets photographiques, tweets sonores, série de tweets éditorialisés (intégrés à des Storify par exemple), etc.

Quelques exemples

Editorialisation des tweets d’un évènement

Tweet humoristique et illustré d’une étudiante, lors d’un cours sur le fonctionnement de la recherche en France

 Tweets d’étudiants pendant un cours : question à soi-même et/ou question à l’enseignant

Les tweets construction d’un compte-rendu en temps réel, les tweets augmentés qui partagent des liens, les tweets qui créent des liens entre les participants

Les tweets qui prennent le contre-pied, qui amènent des précisions, qui commentent, qui critiquent, qui sont drôles,

les tweets illustrés, les photos-tweets,

ceux qui parlent de celui qui écrit : « je m’ennuie », « j’ai faim »

les tweets-questions, qui seront relayées, qui témoignent du réflexion initiée par les participants à la conférence / au cours, auxquels l’intervenant.e réagira en direct ou qu’il/elle lira après la conférences

Dans cette liste à la Prévert, on perçoit déjà une diversité, loin d’être parcourue de manière exhaustive, des tweets pouvant être partagés par les participants à un évènement (ou un cours), chacun d’entre eux n’étant bien sûr pas nécessairement « spécialisés » dans une façon particulière de tweeter (même si dans les faits, certains montrent une prédilection pour une forme de live-tweet plutôt qu’une autre). Ce rapide tour d’horizon n’évoque d’ailleurs pas tout les tweets : il y a aussi les tweets entre les participants, certains n’étant d’ailleurs pas nécessairement associés du #hashtag, qui créent du lien et qui participent souvent à la convivialité de l’évènement, en facilitant la prise de contact qui se poursuit de IRL (In Real Life) pendant les pauses, les moments off de l’évènement, ou par la suite.

Suivre un évènement à distance

Le live-tweet d’un événement se caractérise par un #hashtag que M.-A. Paveau qualifie de « balise d’indentification » dans le cadre d’un LT, et qui permet aux participants de retrouver sur une seule et même page l’ensemble des tweets liés à l’événement.

Le hashtag de samedi 27 octobre est en cours de définition ! Il sera très prochainement défini et communiqué aux participants intéressés.

Ce qui est souvent apprécié par les participants à distance, via le #hashtag, c’est d’avoir accès, grâce au live-tweet, non seulement au contenu de l’évènement (relai) mais aussi à la vision particulière de celui qui tweete sur cet évènement et sur ce qui y est dit (quand un compte Twitter que l’on suit par intérêt assiste à un évènement et qu’il partage son expérience de cette manière).

M. Sabourdy, dans son « Petit guide pour live-tweeter un évènement » : « Les personnes qui n’ont pas le temps ou les moyens d’y assister comptent souvent sur les twittos présents pour relayer ce qui s’y passe et apporter leur point de vue. »

Le positionnement du participant qui tweete, lorsqu’il est familier du sujet, spécialiste ou tout simplement critique (constructif), vient alors enrichir considérablement le contenu relayé.

Le live-tweet sous forme de jeu de rôle : quels tweets pour quelles postures ?

A partir de cette diversité que nous venons de parcourir, je propose donc ici des idées de rôles pouvant être joués samedi matin, que vous soyez présents pour le live-tweet, sur place ou à distance. Si vous avez envie de participer et/ou si vous avez d’autres idées, n’hésitez pas à les proposer !

Rappel du thème de l’atelier : « l’homme augmenté : demain les post-humains ? ».

  • Le relai fidèleSur place – Il ou elle tweete exactement les propos du conférencier, en temps réel
  • L’esprit critique constructifSur place ou à distance -Il donne de la matière à penser sur le sujet, par ses questions, en soulignant des aspects problématiques, etc.
  • Le questionneur intempestifSur place ou à distance – Il pose des questions sans arrêt, à lui-même ou au conférencier, en lien avec le contenu de la conférence ou avec la manière dont elle se déroule
  • Le pointilleuxSur place ou à distance – Il demande des précisions : au conférencier et à ceux qui s’occupent du live-tweet
  • Le collègue qui s’y connaîtSur place – Il ou elle apporte des complèments d’informations sur le sujet abordé (possibilité de préparer quelques ressources en avance sur le sujet, liste de liens à tweeter lors de l’atelier)
  • L’augmenteur Sur place ou à distance – Il ou elle ne partage que des tweets augmentés de liens (articles, annonces, vidéos en ligne, etc.)
  • Le contrepointSur place ou à distance – D’un autre métier ou d’une autre discipline, il ou elle propose un contre-point sur le sujet abordé, complémentaire de celui du conférencier
  • Le féru de contexteSur place – Il ou elle donne à voir ce qui se passe, les salles, les intervenants, les participants ; ils aident ceux qui suivent le LT à se représenter visuellement l’évènement
  • Le dessinateur en temps réelSur place ou à distance – en lien avec ce que dit le conférencier ou ce que lui inspire le thème abordé
  • A vos propositions !

Bibliographie

Bon, François (26 mai 2012) “Twitter et comment s’en servir”. Tiers-Livre [Blog]. Consulté le 28 mai 2012. http://www.tierslivre.net/spip/spip.php?article2931

Chibois, Jonathan (18 novembre 2011) “Conférences 2.0 : ubiquité et réalité augmentée”. LASPIC [carnet de recherche]. Consulté le 28 mai 2012. http://laspic.hypotheses.org/208

Faury, Mélodie (1 juin 2012) ““La vie réelle d’une doctorante 2.0”, M. Faury pour l’Infusoir, Vases communicants de juin 2012”. Ressources pour la thèse et au-delà [carnet de recherche]. Consulté le … http://enthese.hypotheses.org/453

Hugoline, 2012, “Les hashtags”, Blog La souris de bibliothèquehttp://lasourisdebibliotheque.hautetfort.com/about.html, consulté le 17.01.2012.

Paveau, Marie-Anne (27 février 2012) “Activités langagières et technologie discursive. L’exemple de Twitter” La pensée du discours [carnet de recherche]. Consulté le 28 mai 2012. http://penseedudiscours.hypotheses.org/8338

Pallier, Frédérique (7 juillet 2012) « #Xroads2012 + quelques remarques sur l’organisation des LT » Sociographie.net [blog] Consulté le 22 octobre 2012. http://blog.sociographie.net/post/2012/07/07/Xroads2012-%3A-LiveTweet-du-Crossraods-in-Cultural-Studies-Paris-2012

Live-tweeting at academic conferences: 10 rules of thumb, The Guardian

Sitographie sur Twitter dans la recherche : Twitter for academic research


Mélodie Faury

Docteure en Sciences de l'information et de la communication / STS Agrégée en Sciences de la Vie, de la Terre et de l’Univers

Vous aimerez aussi...

10 réponses

  1. Tu as de la chance, tu auras dans les participants habituels des rencontres CNRS de Poitiers quelques amateurs de twitter initiés à Twitter lors de notre présence en 2009 sur place ;-). J’ai proposé le # #CNRSJeunes, tu sais quel sera le # utilisé, globakement, sur l’évenement ? Tu en proposes un pour ceux qui le feront en se mettant dans ces rôles pré-listés ?

  1. 24 octobre 2012

    […] Les 26, 27 et 28 octobre auront lieu les rencontres CNRS Jeunes « Sciences et Citoyens » réunissant 450 jeunes européens de 18 à 25 ans, à Poitiers. J’ai été invitée pour expérimenter le samedi un live-tweet (ou LT – voir plus bas si ce terme vous intrigue) avec les participants, et notamment les chercheurs, présents lors de ces rencontres. Nous « live-tweeterons » en particulier l’atelier de Béatrice Korc, intitulé « l’homme augmenté : demain les post-humains ? » Après avoir parcouru en quelques lignes les intérêts possibles de l’utilisation de Twitter dans un contexte de rencontres scientifiques, je propose dans ce billet, à celles et ceux qui le souhaitent, de participer à une expérience collective le samedi 27 octobre, matin (horaire précisés rapidement) sous la forme d’un « live-tweet – jeu de rôle » (si vous connaissez déjà tout du live-tweet, vous pouvez allez à la présentation de l’expérience directement).  […]

  2. 24 octobre 2012

    […] Les 26, 27 et 28 octobre auront lieu les rencontres CNRS Jeunes « Sciences et Citoyens » réunissant 450 jeunes européens de 18 à 25 ans, à Poitiers. J’ai été invitée pour expérimenter le samedi un live-tweet (ou LT – voir plus bas si ce terme vous intrigue) avec les participants, et notamment les chercheurs, présents lors de ces rencontres. Nous « live-tweeterons » en particulier l’atelier de Béatrice Korc, intitulé « l’homme augmenté : demain les post-humains ? ». Le dimanche matin, à la fin des rencontres, j’interviendrai afin de revenir sur l’expérience et pour discuter avec les jeunes des potentialités et des questions que soulèvent la pratique du live-tweet lors de conférences comme celles auxquelles ils ont assisté.  […]

  3. 25 octobre 2012

    […] Les 26, 27 et 28 octobre auront lieu les rencontres CNRS Jeunes « Sciences et Citoyens » réunissant 450 jeunes européens de 18 à 25 ans, à Poitiers. J’ai été invitée pour expérimenter le samedi un live-tweet (ou LT – voir plus bas si ce terme vous intrigue) avec les participants, et notamment les chercheurs, présents lors de ces rencontres. Nous « live-tweeterons » en particulier l’atelier de Béatrice Korc, intitulé « l’homme augmenté : demain les post-humains ? ». Le dimanche matin, à la fin des rencontres, j’interviendrai afin de revenir sur l’expérience et pour discuter avec les jeunes des potentialités et des questions que soulèvent la pratique du live-tweet lors de conférences comme celles auxquelles ils ont assisté.  […]

  4. 25 octobre 2012

    […] Les 26, 27 et 28 octobre auront lieu les rencontres CNRS Jeunes « Sciences et Citoyens » réunissant 450 jeunes européens de 18 à 25 ans, à Poitiers. J’ai été invitée pour expérimenter le samedi un live-tweet (ou LT – voir plus bas si ce terme vous intrigue) avec les participants, et notamment les chercheurs, présents lors de ces rencontres. Nous « live-tweeterons » en particulier l’atelier de Béatrice Korc, intitulé « l’homme augmenté : demain les post-humains ? ». Le dimanche matin, à la fin des rencontres, j’interviendrai afin de revenir sur l’expérience et pour discuter avec les jeunes des potentialités et des questions que soulèvent la pratique du live-tweet lors de conférences comme celles auxquelles ils ont assisté.  […]

  5. 6 novembre 2012

    […] Les 26, 27 et 28 octobre auront lieu les rencontres CNRS Jeunes « Sciences et Citoyens » réunissant 450 jeunes européen…  […]

  6. 6 novembre 2012

    […] “jeu de rôle” lors des 22es Rencontres CNRS Jeunes “Sciences et Citoyens” (présentation plus détaillée de l’idée proposée : ici), voici la présentation Prezi du retour d’expérience, le lendemain de l’atelier […]

  7. 7 novembre 2012

    […] Les 26, 27 et 28 octobre auront lieu les rencontres CNRS Jeunes « Sciences et Citoyens » réunissant 450 jeunes européens de 18 à 25 ans, à Poitiers. J’ai été invitée pour expérimenter le samedi un live-tweet (ou LT – voir plus bas si ce terme vous intrigue) avec les participants, et notamment les chercheurs, présents lors de ces rencontres. Nous « live-tweeterons » en particulier l’atelier de Béatrice Korc, intitulé « l’homme augmenté : demain les post-humains ? ». Le dimanche matin, à la fin des rencontres, j’interviendrai afin de revenir sur l’expérience et pour discuter avec les jeunes des potentialités et des questions que soulèvent la pratique du live-tweet lors de conférences comme celles auxquelles ils ont assisté.  […]

  8. 10 novembre 2012

    […] Le live-tweet sous forme de jeu de rôle : quels tweets pour quelles postures ? Le relai fidèle (sur place) : Il ou elle tweete exactement les propos du conférencier, en temps réel L’esprit critique constructif (sur place ou à distance) : il donne de la matière à penser sur le sujet, par ses questions, en soulignant des aspects problématiques, etc.Le questionneur intempestif (sur place ou à distance) : il pose des questions sans arrêt, à lui-même ou au conférencier, en lien avec le contenu de la conférence ou avec la manière dont elle se dérouleLe pointilleux (sur place ou à distance) : il demande des précisions : au conférencier et à ceux qui s’occupent du live-tweetLe collègue qui s’y connaît (sur place) : il ou elle apporte des complèments d’informations sur le sujet abordé (possibilité de préparer quelques ressources en avance sur le sujet, liste de liens à tweeter lors de l’atelier)L’augmenteur (sur place ou à distance) : il ou elle ne partage que des tweets augmentés de liens (articles, annonces, vidéos en ligne, etc.)Le contrepoint (sur place ou à distance) : d’un autre métier ou d’une autre discipline, il ou elle propose un contre-point sur le sujet abordé, complémentaire de celui du conférencierLe féru de contexte (sur place) : il ou elle donne à voir ce qui se passe, les salles, les intervenants, les participants ; ils aident ceux qui suivent le LT à se représenter visuellement l’évènementLe dessinateur en temps réel (sur place ou à distance) : en lien avec ce que dit le conférencier ou ce que lui inspire le thème abordé  […]

  9. 22 novembre 2012

    […] Faire l’expérience des conférences augmentées : un jeu de rôle lors d’un live-tweet ? | Renc… Pairform@nce Portail national Learning 3.0 and the Smart eXtended Web Je suis récemment tombée sur une présentation graphique de la démocratie ouverte réalisée par Armel Le Coz et Cyril Lage. Les différentes dimensions mises en avant dans ce schéma étant bien en phase avec mes idées pédagogiques, je l’ai repris et adapté pour en faire une carte de la <b>pédagogie ouverte </b>. Lisez ! Parcourez ! Réagissez ! Reprenez ! […]