“je crois avoir trouvé le ton de voix qui convenait”

« Je me sens encore à des miles d’eux mais ce matin, je crois avoir trouvé le ton de voix qui convenait. Je note cela comme un avertissement. Maintenant, ce qui compte est d’aller très lentement ; de s’arrêter au milieu du flot : de ne jamais forcer l’allure, s’allonger sur le dos et attendre que le monde secret du subconscient soit peu à peu habité ; ne pas chercher à avancer la bave aux lèvres. Rien ne presse. »

Virginia Woolf, Quel soulagement : se dire « j’ai terminé », p.141

“je rêve d’écrire quatre lignes en même temps, et que chacune décrive le même sentiment, comme le fait un musicien : parce qu’il me semble que c’est ainsi que cela se passe dans la vie, simultanément, à des niveaux différents.”

Virginia Woolf, Quel soulagement : se dire « j’ai terminé », p.142


Mélodie Faury

Docteure en Sciences de l'information et de la communication / STS Agrégée en Sciences de la Vie, de la Terre et de l’Univers

Vous aimerez aussi...